Christophe Herpin au service de Philippe Chemin depuis 14 ans

Image

Christophe Herpin a la particularité de n’avoir connu qu’un seul patron : Philippe Chemin. L’entraîneur de Granville était son voisin, il lui a appris à monter à cheval et depuis 14 ans le binôme Chemin-Herpin engrange les victoires aussi bien dans l’Ouest qu’à Paris. Récemment, ils se sont illustrés avec Tiot Cas, un cheval estimé par l’écurie.

Vous vous êtes imposé avec Tiot Cas dans le prix Général Donnio (L.). Vous attendiez-vous à cette victoire ?

Depuis ses trois ans, j’ai toujours estimé mon cheval. Je l’ai débuté en plat et en obstacle après lui avoir appris son métier ! Dès que j’ai commencé à le sauter, j’ai senti qu’il avait quelque chose en plus. Il ne faisait jamais trop d’effort dans ses sauts, il était déjà très appliqué et semblait d’ores et déjà avoir le profil pour Auteuil. Mais avant de l’aligner au départ de courses parisiennes nous avons décidé de l’endurcir en province. 

D’ailleurs, Tiot Cas est aujourd’hui âgé de 6 ans mais il a très peu couru en obstacle. Pourquoi ?

C’est vrai qu’il n’a couru que neuf fois en steeple. Nous avons vraiment cherché à le préserver avant de lui donner des courses trop dures. Il a aussi souffert d’une luxation d’un boulet  mais aujourd’hui tout est rentré dans l’ordre. D’ailleurs il possède encore de la marge. Nous voulions aller vers le prix Georges Courtois mais les deux courses étaient trop rapprochées, seuls quinze jours les séparent. J’aimerais continuer à pouvoir rêver avec lui. J’ai toujours dit que c’était un cheval de Grand Steeple-chase de Paris…

D’où tenez-vous votre passion des courses hippiques ?

Grâce à mon grand-père qui était un grand fan des courses de chevaux. Avec lui, j’ai sillonné tout le grand Ouest pour aller sur les hippodromes. Je suis originaire de Granville et Philippe Chemin avait son écurie à côté de chez mes parents. L’été de mes onze ans je suis allé lui demander s’il avait besoin d’aide. A l’époque je montais seulement dans un poney-club, c’est lui qui m’a appris à monter des chevaux de course. 

Pourtant, vous n’avez pas décidé d’en faire votre métier, n’est-ce pas ?

Mes parents voulaient bien que je monte en course mais avant cela il me fallait un diplôme. J’ai commencé par l’amateurisme à 16 ans. Au début je montais beaucoup en plat et en parallèle je préparais des études dans l’élevage et dans la gestion d’une entreprise agricole. C’est lors de ma dernière année en Bac Pro vers 20 ans que j’ai tenté l’aventure en devenant professionnel. Et c’est évidemment chez Philippe Chemin que je suis devenu jockey.

Il est rare de n’avoir qu’un seul patron dans sa carrière. Comment expliquez-vous que vous n’ayez jamais eu d’autres expériences professionnelles ? 

Je n’ai pas encore terminé ma carrière mais il est sûr que je ne connaîtrai que lui ! Malgré mes accidents, mes pertes de confiance en moi il m’a toujours soutenu. Nous nous accordons une confiance mutuelle en se parlant ouvertement et avec franchise. Notre réussite est liée à notre travail commun. 

Vous comptabilisez plus de 150 victoires. Jusqu’à maintenant, êtes-vous satisfait de votre carrière ? 

Oui car je ne m’attendais pas du tout à cela. Sur près de 1000 courses, je suis 770 fois à l’arrivée. Néanmoins c’est un métier dans lequel on se remet perpétuellement en question. Je doute très facilement surtout qu’à chacune de mes chutes je me blesse. Moralement c’est difficile de tenir parfois car à force d’être en arrêt on se décourage. Mais je suis très soutenu par ma famille et mes amis. J’ai sans cesse besoin d’être rassuré en ayant de la réussite mais aussi en me sentant soutenu par les autres. 

Quels sont vos projets à venir ?

Je n’ai que 27 ans, je pense continuer ma carrière de jockey encore quelques années mais ensuite je souhaiterais passer ma licence d’entraîneur. J’aime la phase de préparation des chevaux donc j’ai pour projet de me présenter au stage d’entraîneur l’année prochaine. Et pourquoi pas rester à Granville…

Marion Dubois

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :