Yohann Gourraud présente Bereni Ka au départ du Critérium international à Saint-Cloud (gp I)

Image

Yohann Gourraud (crédit photo: DR)

Installé depuis 3 ans en tant qu’entraîneur, l’ancien jockey présente Bereni Ka au départ du Critérium de Saint-Cloud. Le professionnel mansonnien grimpe progressivement les échelons et commence à tutoyer le haut-niveau.

Après une carrière de jockey vous êtes devenu entraîneur. Qu’est-ce qui a motivé cette décision?

Ma carrière de jockey commençait à se terminer. Je montais de moins en moins alors j’ai décidé de sauter le pas en 2010, en passant ma licence d’entraîneur. C’était inconcevable pour moi de m’éloigner du monde des courses, après ma carrière de jockey.

Pouvez-vous nous rappeler vos débuts dans le métier?

Je suis originaire d’Ancenis (44), près de Nantes. J’avais un copain qui était apprenti dans le trot, il m’a fait connaître son école et le milieu, mais je me suis dirigé vers le galop. J’ai réalisé mon apprentissage chez Alain Claude, avant d’entrer au service de Jehan Bertran de Balanda.

Vous êtes l’un des rares à avoir monté en plat et en obstacle, n’est-ce pas?

Oui, je suis arrivé chez Jean-Paul Gallorini en tant que jockey de plat mais il m’a finalement formé sur les obstacles. J’ai débuté en compétition pour lui. J’ai cumulé une petite trentaine de victoires sur les obstacles. Mais une grave chute en 2002 m’a tenu écarté des hippodromes pendant 13 mois.

Est-ce pour cette raison que vous avez arrêté de monter en obstacle?

Les médecins me l’ont vivement conseillé après ma fracture de la 5ème cervicale. J’ai alors intégré l’écurie de Pascal Bary, où j’ai pu engranger des victoires en plat, avant de rejoindre l’effectif de Jean-Claude Rouget puis celui de Charles Gourdain.

Entraîneur et jockey sont deux métiers différents. Comment avez-vous appris votre nouveau statut?

J’ai toujours été très impliqué dans la préparation des chevaux à l’entraînement pendant ma carrière de jockey. Travailler pour des entraîneurs tels Jean-Claude Rouget ou Pascal Bary permet d’observer de bonnes méthodes de préparation.

Et justement, quelle est votre méthode?

J’effectue un travail régulier avec ma quinzaine de pensionnaires que je prépare plus sur la vitesse. J’aime acheter de jeunes chevaux en les choisissant au «feeling» aussi bien aux ventes que lors de courses à réclamer.

Après 3 ans d’installation. Êtes-vous satisfait de votre bilan?

Je le suis car je réalise une très bonne année 2013 mais je ne vous cache pas que je ne m’attendais pas à ce que cela soit si difficile au départ. Lorsque l’on débute on n’a pas de clients et très peu de chevaux. Mais je n’ai pas baissé les bras et des chevaux tels Vroum, Cut into the rock ou Benadalid m’ont mis en avant et cela m’a permis d’attirer l’oeil de nouveaux clients.

Vous présentez Bereni Ka dans le Critérium de Saint-Cloud (groupe I). Quelle est son histoire?

C’est une pouliche que j’ai toujours estimé le matin, à l’entraînement. Mais l’après-midi elle était décevante. J’ai décidé de la courir à réclamer à un taux de réclamation élevé et elle a commencé à fournir de belles valeurs. Sa propriétaire et moi avons décidé de ne plus prendre le risque de la courir dans ce genre d’épreuve mais de monter les échelons. Redescendre de catégorie a eu l’avantage pour Bereni Ka de lui faire passer des paliers.

Comment voyez-vous la suite de votre carrière?

Je vais essayer de rentrer de nouveaux jeunes chevaux afin de peut-être, un jour, tomber sur un champion qui me permettra de m’illustrer au plus haut niveau. Même si Bereni Ka me permet déjà de réaliser un rêve en courant un groupe I.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :