Pierre-Charles Boudot : « L’obstacle ? Pourquoi pas ! »

Le jockey d’André Fabre se confie à quelques jours des grandes échéances du printemps. A 20 ans, il a tout d’un grand.Il vit de beaux moments en plat, mais ne tourne pas le dos à l’obstacle pour autant.

Comment vous préparez-vous aux belles courses de groupe qui arrivent bientôt ?

Comme toutes les autres ! J’essaye de les aborder sans pression.

 

Vous revenez tout juste de galoper Ocovango, à Epsom, en vue du Derby le 1er juin. Dans quel état d’esprit êtes-vous avant de monter l’une des plus belles courses au Monde ?

 

J’ai hâte d’y être ! J’ai monté à Ascot mais jamais à Epsom (en Angleterre, ndlr), c’est d’ailleurs pourquoi j’y suis allé en repérage, ce matin de 7h à 12h. J’ai pu travailler Ocovango avec un leader. Cela s’est bien passé. Je connais bien mon cheval. Il m’a offert un beau groupe II, (le prix Greffulhe, ndlr) mais il faudra qu’il s’adapte au tracé de l’hippodrome anglais. J’ai déjà la chance d’avoir la confiance du propriétaire et de mon patron pour être associé à Ocovango.

D’où tenez-vous cette passion pour les courses hippiques ?

 

Par mon père qui était entraîneur de chevaux d’obstacle. C’est lui qui m’a tout appris petit, avant que je ne découvre les courses de poneys à Paray-le-Monial, d’où je suis originaire. Puis je suis entré en apprentissage au Moulin à Vent à 14 ans, avec pour patron André Fabre.

 

Comment se passe votre collaboration ?

Très bien, car j’ai la chance d’avoir sa confiance. C’est quelqu’un de très discret qui ne communique pas beaucoup, mais il est très formateur. Quand on monte de bons chevaux cela aide aussi à progresser.

Vous êtes deuxième jockey derrière Maxime Guyon. Comment le vivez-vous ?

Il n’y a pas vraiment de place. Je suis très content de ma position actuelle. Grâce à mon agent, Hervé Naggar, je monte beaucoup pour des entraîneurs extérieurs comme Yves de Nicolay. Je travaille pour avoir de bons résultats, je ne me pose pas de question sur la place que j’ai dans la hiérarchie de l’écurie.

 Depuis le début de l’année, vous avez accumulé 44 victoires. Vous êtes en passe de réaliser votre meilleure score, comment l’expliquez-vous ?

 

J’ai très bien débuté la saison en remportant beaucoup de victoires lors des meetings de Cagnes-sur-Mer et Deauville. Puis ma rentrée parisienne s’est bien déroulée. De plus, j’ai réussi à gagner la confiance de nouveaux entraîneurs, ce qui me permet de glaner davantage de succès.

P-C Boudot avec Ocovango, à Epsom

P-C Boudot avec Ocovango, à Epsom

Rencontrez-vous des problèmes de poids ?

Oui un peu. Il est difficile pour moi de monter en-dessous de 55kg. Mais j’arrive mieux à gérer mon poids en veillant à une meilleure hygiène de vie, et en limitant mes écarts. Je suis tout de même au régime tous les jours.

Pensez-vous à l’obstacle ?

Dans un avenir lointain, oui, pourquoi pas… Je continuerai à monter en plat le plus longtemps possible, car pour l’instant ça se passe bien. Mais si ça se complique, je peux me diriger vers l’obstacle. C’est la première discipline que j’ai connu grâce à mon père, et j’aime beaucoup sauter les chevaux.

Quel est le meilleur souvenir de votre jeune carrière ?

Mon premier gagnant de groupe avec Brigantin, mon cheval de cœur. Mais une autre victoire me marque particulièrement, celle avec Shany de Loriol. Un cheval qu’entraînait mon père. C’était à Aix-les-Bains, je portais la casaque familiale…

Qu’est-ce que l’on peut vous souhaiter ?

De gagner le Derby d’Epsom ! Plus sérieusement, je souhaiterais gagner un groupe I, cette année. Et continuer sur ma lancée.

Marion Dubois

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :