David Berra : « Dans la vraie vie, les happy end sont rares »

Le crack jockey David Berra, tombé à Pau le 3 janvier dernier a subi un grave traumatisme au visage. En convalescence, il nous confie ses projets futurs.

Comment allez-vous ?

Bien, je ne souffre pas du visage, c’est déjà un bon point. Je n’ai pas non plus de complications liées à mes premières opérations. Je suis en arrêt de travail pour un an environ, sachant que je vais devoir me faire réopérer dans quelques mois. Mon rétablissement complet devrait correspondre avec le début du prochain stage pour l’obtention de la licence d’entraîneur, soit en décembre.

Devenir entraîneur est votre nouvel objectif ?

Oui mais même pendant ma carrière de jockey cela a toujours été un leitmotiv. Je profite de mon repos forcé pour préparer le passage de ma licence pour l’hiver prochain. J’avais anticipé la suite de ma carrière en achetant ma maison à Senonnes, et en construisant des écuries. Même si ma carrière de jockey a duré plus longtemps que prévu, j’ai toujours su que je serai entraîneur.

Comment allez-vous vous préparer à ce nouveau métier ?

En me replongeant dans les livres. Je sais qu’il faut beaucoup travailler pour l’avoir et je ne prétends pas être meilleur que les autres grâce à ma carrière de jockey. J’ai l’expérience sur le terrain, mais il va falloir reprendre la théorie et apprendre à gérer une entreprise. J’ai eu la chance d’avoir de bons patrons avec lesquels j’ai entretenu de bonnes relations. J’ai beaucoup observé le travail de Philippe Peltier, Laurent Viel, Serge Foucher ou encore Yannick Fertillet. J’aurais même été gourmand d’en savoir davantage.

 Et savez-vous déjà quelle sera votre méthode d’entraînement ?

C’est trop tôt pour le dire mais je pense que chaque entraîneur a un ressenti différent pour préparer ses chevaux. Cela ne s’explique pas. Cette capacité à cerner le cheval afin de lui adapter un programme d’entraînement adéquat ne s’apprend pas. Je vais démarrer petit, on verra par la suite.

Quels meilleurs souvenirs gardez-vous de votre carrière ?

Récemment mes cinq gagnants dans le même après-midi à Auteuil, m’ont permis de réaliser un rêve. Gagner un groupe I avec Monoalco pour la casaque Peltier est aussi un beau souvenir. Au delà des relations professionnelles, une relation amicale s’est nouée. Je garde également de bons souvenirs de mes victoires avec Stodoun ou Imposant à un autre niveau.

 Quel regard portez-vous sur votre carrière de jockey ?

J’ai aimé rencontré plein de gens différents et m’épanouir dans mon travail. Si c’était à refaire, je signerai des deux mains tout de suite. Je n’étais pas un jockey surdoué à la base. Il a fallu que je travaille beaucoup pour arriver au meilleur niveau. Ma carrière a évolué crescendo, surtout quand j’ai commencé à monter tardivement à Auteuil. Je pense avoir réalisé un beau parcours.

Des regrets ?

Le Grand Steeple de Paris 2012. J’étais associé à Net Lovely et ma chute au gros open-ditch est plus dûe à une erreur de pilotage qu’à autre chose. Je ne me pardonne pas cette faute car la jument ne méritait pas de ne pas gagner.

Votre quotidien a changé. Comment vous occupez-vous?

Je bricole, et je jardine beaucoup. Cela me permet de préparer ma prochaine installation. Et quand les beaux jours vont arriver, j’irai à la pêche ! Pour l’heure, il n’est pas prévu que je remonte à cheval à l’entraînement. Ce ne serait pas raisonnable et physiquement je ne me sens pas assez en forme.

Interrompre sa carrière de jockey de manière si brutale, ne doit pas être évident…

Je n’aime pas me plaindre, cela est inutile. Arrêter sa carrière sur un gagnant aurait été magnifique mais cela ne se passe pas toujours comme ça. Un gagnant pousse toujours vers le suivant. Dans la vraie vie, les happy end sont rares. Beaucoup de jockeys arrêtent leur carrière sur une chute ou une mauvaise passe. C’est malheureusement mon cas, mais cela aurait pu être pire…

Marion Dubois

David Berra en chiffre :
35 ans
1ère course le 15/08/1993, à Erbray (44) . 3ème avec Cache-Tout
1ère victoire à Saumur, avec Colombe d’Avril, le 27/03/1994
652 victoires

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :