Farlow des Mottes, un personnage redoutable

Farlow des Mottes, 5 ans, s’élancera dans le Grand Steeple-Chase de Paris. Elevé à Soucelles (49), par la famille Poirier, il est le premier produit de l’élevage des Mottes à prendre part à cette course prestigieuse.

Dallas, ton univers impitoyable. Farlow des Mottes tient son nom de la fameuse série américaine, Dallas. Il n’est pas le seul issu de Jolie Redealy, la mère de Farlow, à détenir le nom d’un personnage de feuilleton. Dans la même famille, il y a aussi Pam des Mottes, Ewing des Mottes, Dallas des Mottes, Jock des Mottes. La raison ? « Le nom de Jolie Redealy n’était pas évident à prononcer donc mon mari, (Joël Poirier, ndlr) a trouvé un raccourci J.R ! », explique Claudie Poirier. Ainsi, une distribution des rôles avait lieu pour chaque produit de J.R. Mais tous n’ont pas tenu le haut de l’affiche sur les hippodromes… « Le grand Farlow doit sa vie à un cheval de réclamer », déclare l’éleveuse. Depuis 1996, Jolie Redealy a mis au monde dix poulains, mais les cinq premiers n’ont pas eu une carrière brillante en course. « Jusqu’à ce qu’El Chulo enchaîne les victoires en plat. Il en a gagné 17, dans des courses à réclamer », se remémore Claudie Poirier. Au moment où le couple Poirier hésite à refaire saillir J.R, El Chulo leur donne l’espoir de persévérer. C’est ainsi que la saga Dallas débute jusqu’à la naissance de Farlow des Mottes, en 2008.

Le père de Farlow est Maresca Sorrento, un étalon au pedigree d’obstacle, stationné au Haras de la Rousselière, chez Pierre et Nelly de la Guillonniere, dans le Maine-et-Loire. « Nous travaillons beaucoup avec eux, ils font actuellement nos poulinages et les saillies », confie l’éleveuse. Elle ajoute : « des rencontres sont déterminantes pour des éleveurs. C’est le cas avec Nelly et Pierre, mais aussi avec d’Elie Lellouche, Etienne Leenders, Joël Boisnard ou encore François Nicolle. Des professionnels qui sont une véritable vitrine pour l’élevage des Mottes». En effet, grâce aux entraîneurs, les éleveurs peuvent placer leurs poulains dans les écuries, et ainsi avoir la chance de les voir disputer leur chance sur le gazon.

Farlow échangé contre un autre poulain

 Au cours de l’année les entraîneurs commencent à aller chercher des poulains dans les prés des éleveurs. François Nicolle, qui collabore avec l’élevage des Mottes depuis de nombreuses années, vient lorsque les poulains ont 18 mois pour choisir ses futurs recrus. Il jette son dévolu sur un autre poulain que Farlow. « Mais au bout de deux mois, il nous a rappelé et voulait échanger avec Farlow des Mottes. Nous savions qu’il avait des capacités car au débourrage, et au pré-entraînement chez notre fils, il avait montré de bonnes dispositions », explique Claudie Poirier.

L’élevage des Mottes se réalise en famille. Ils n’ont pas de ranch au Texas mais près de 300 hectares à Soucelles, où ils élèvent leurs chevaux depuis 40 ans. Yann, le fils aîné, est spécialisé dans le pré-entraînement et le débourrage des jeunes chevaux. Arnaud est journaliste hippique et très connaisseur des origines des chevaux. « Nous enfants nous aident beaucoup dans notre élevage. Nous sommes bien entourés », constate l’ancienne bijoutière de métier.

Aujourd’hui, le couple Poirier possède 22 poulinières « au caractère bien trempé, mais jamais méchante », précise Claudie. La persévérance des poulains « des Mottes » brillent aussi bien en plat qu’en obstacle. Connus dans l’Ouest pour leur rigueur « aussi bien pour choisir les poulinières que les entraîneurs ! », les Poirier vont vivre un grand jour dimanche. « C’est la première fois que nous avons un partant dans le Grand-Steeple », avoue-t-elle. Ils n’espèrent qu’une chose « qu’il rentre dans les sept premiers sans une égratignure. Il est encore jeune (5 ans, ndlr), et va découvrir la distance, d’autant plus qu’il y a des vieux coucous dans la course… ». Le poulain qui ne se détachait pas du lot dans les prés a déjà montré qu’il fallait compter sur lui. Farlow dans la série Dallas a eu du mal à s’intégrer au ranch. Farlow des Mottes a lui, les moyens de se faire accepter dans la cour des grands, dès demain.

Marion Dubois

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :